Acheter un bien immobilier neuf : les aides et les financements possibles

Bien immobilier

Acquérir un bien immobilier nécessite un investissement immobilier important. C’est pourquoi le gouvernement français a mis en place un certain nombre d’aides pour aider les futurs propriétaires à financer leur achat immobilier. Il s’agit de prêts bonifiés, délivrés par les banques et accessibles sous certaines conditions.

Le Prêt à Taux Zéro ou PTZ pour financer l’acquisition d’un logement !

Le PTZ est un prêt immobilier accordé pour le premier achat d’un logement utilisé comme résidence principale. Ce type de prêt est exempt de frais de gestion et peut aller jusqu’à un certain montant. L’objectif du PTZ est de faciliter l’accès à la propriété des ménages les plus modestes. Son montant est calculé en fonction de la taille et des ressources du ménage. Il est également adapté au marché du logement en prenant en compte les zones les plus tendues. Contrairement à tous les prêts bancaires, le prêt à taux zéro ne comporte ni frais de dossier, ni frais d’intérêts, ni frais d’évaluation. Lorsque l’acquéreur envoie une requête relative à un PTZ à sa banque, cette dernière rembourse par anticipation le montant des intérêts. Par la suite, l’État procède au remboursement de l’avantage fiscal accordé à la banque. Le PTZ est destiné à financer l’acquisition d’une maison ou d’un appartement neuf,  mais aussi celle d’un logement ancien. Acheter un logement avec le PTZ permet d’économiser sur les frais de financement. Les mensualités sont moins élevées, vous pouvez donc rembourser votre prêt sans délai et réaliser une économie totale sur votre emprunt.

Le PEL ou Plan Épargne Logement et le PAL ou Prêt Action Logement !

Le Plan d’Epargne Logement ou PEL est par définition un compte d’épargne réglementé qui vous permet de constituer une épargne pour acquérir, construire un logement ou réaliser des travaux dans un bien immobilier. Cette forme d’aide vous permet de bénéficier d’intérêts et également d’un prêt d’épargne logement à un taux avantageux. Tout le monde peut souscrire à un PEL en s’adressant à un organisme de crédit. Mais ce plan ne peut avoir qu’un seul titulaire. Le PEL est un compte d’épargne bloqué qui génère des intérêts fixes pendant au moins quatre ans. Une personne ne peut avoir qu’un seul Plan Epargne Logement. Le taux d’intérêt du Plan Epargne Logement est de 1% depuis août 2016. Mais si le PEL a été souscrit avant cette date, il conserve le taux d’intérêt proposé lors de l’ouverture du compte. Quant au Prêt Action Logement, c’est un programme de prêt prévu pour les salariés du secteur privé qui souhaitent financer l’achat ou la construction d’une maison ou d’un appartement neuf. Le prêt Action Logement est augmenté du crédit accordé par la banque et a l’avantage d’offrir un taux d’intérêt de 1%.

Prêt Action Logement ou PAL : les critères d’éligibilité !

Les salariés du secteur privé, y compris les préretraités qui travaillent dans des entreprises d’au moins dix salariés, peuvent bénéficier de ce type de prêt. Pour être éligible, le demandeur ne doit pas travailler dans une entreprise spécialisée dans le secteur agricole. Ce prêt comprend deux types de crédit, à savoir le prêt conventionnel et le PAS ou prêt d’accession sociale. Le prêt conventionnel est utilisé pour un investissement locatif ou pour l’acquisition d’une résidence principale sans condition de ressources. De nombreux types d’acquisitions peuvent être financés par ce prêt : immobilier neuf, terrain à bâtir ou certains travaux. D’autres prêts sont compatibles avec le prêt conventionné. Ce dernier peut également donner droit à l’Aide Personnalisée au Logement ou APL. Le PAS ou Prêt Accession Sociale est un prêt conventionné. Ce type de prêt est destiné aux ménages modestes qui souhaitent acheter leur premier bien immobilier. Ce prêt a un taux d’intérêt avantageux fixé par l’État et est accordé par les banques.

Le Prêt Social de Location-accession ou PSLA et le Prêt Locatif Social ou PLS !

Le PSLA ou Prêt Social de Location-accession est une forme de crédit créée par l’État français en 2004 pour aider les ménages les plus modestes à acquérir un logement. Ce prêt est consacré aux bailleurs publics ou privés qui ont pour mission d’acheter un bien pour ensuite le transmettre à l’acheteur. La location-accession est le versement d’une redevance mensuelle par un locataire-accédant ou par un locataire de manière à devenir propriétaire du logement de façon progressive. Le PSLA n’est autre qu’un prêt conventionné consacré à financer la construction de biens neufs par des bailleurs publics ou privés. Ces biens sont ensuite transmis à l’acheteur. Ce plan a pour objectif d’inciter les promoteurs dans la construction de logements neufs et de favoriser l’accession aux ménages les plus ordinaires. L’opérateur ou le bailleur se lie à l’État grâce à une convention. Il profite ainsi des avantages fiscaux tels que la baisse de la TVA. En ce qui concerne le Prêt Locatif Social ou PLS; toute personne, physique ou morale, peut bénéficier de ce plan. Il permet l’obtention de la TVA à un taux inférieur et d’être exonéré de TSPB durant vingt-cinq ans. Pour tirer parti du dispositif, le prêteur doit contracter un accord APL avec l’État et remplir quelques conditions.

Investir dans l’immobilier à Lille Fives, un placement intéressant
Investir dans l’immobilier à Lille Fives, un placement intéressant